* SYSTEME DE L’APPAREIL CIRCULATOIRE*

L’APPAREIL CIRCULATOIRE

 

L’APPAREIL  CIRCULATOIRE : Kéli haMah’azor haDam

 

Littéralement « cycle du sang », la circulation sanguine, activée par le cœur, permet aux cellules de l’organisme d’assurer leur fonctionnement et d’éliminer leurs déchets.

 Sens de la racine : « mah’azor », vient de « h’azar », qui veut dire : revenir, renoncer, répéter, réfléchir.

Mots clés : Cycle, recyclage, solliciter, révolution, périodicité.

Ce mouvement perpétuel est semblable à celui des astres, aux révolutions solaires et lunaires. Ainsi le symbolisme de la circulation sanguine est directement rattaché à celui du temps. Le sang se recycle et se renouvelle dans le corps, mais également à travers les générations : le même sang dans différents corps. Le sang parle des clans, des phratries et des tribus.

Valeur numérique : de la circulation sanguine est 310, ce nombre est celui  du principe même de l’existence »yésh », ce qui existe, la réalité.

Clés des pathologies : Manque de persévérance, besoin de sortir de la monotonie, rétention d’amour et d’affection.

 

SANG : Dam

 

Sens de la racine : « damah », être semblable, ressembler, comparer, s’imaginer.

Mots clés : Ressembler, silence, analogie, comparaison, silence, image, forme, réfléchir.

La fonction principale du sang est d’apporter à nos organes et à toutes nos cellules de l’oxygène et des substances nutritives tout en leur débarrassent de leurs déchets.Le sang transporte aussi des hormones qui contrôlent la croissance et les activités sexuelles. Il contient des cellules spécialisées dans la lutte contre les maladies. Les globules blancs qui détruisent les microbes en les dévorant ou en produisant des substances qui les tuent. Il maintient aussi la température du corps.

Dans le corps, le sang, remplit donc des fonctions de transport et de défense.

-Pour la respiration, les globules rouges transportent l’oxygène et les plaquettes coagulent le sang lors de plaies : 5 millions de globules rouges, 8000 blancs, et 200000 plaquettes.

-Les globules rouges fixent l’oxygène absorbé par la respiration et transportent l’anhydride carbonique pour être éliminé par les poumons. Il emmène aussi avec lui des résidus au foie et aux reins entre autres.

-Il emmène avec lui aux cellules la nourriture nécessaire et sert de véhicule aux hormones, et aux vitamines. Il forme et transporte des anticorps ;

-Il répartit l’eau et les sels dans le corps.

-Le sang circule dans trois sortes de canalisation : Les artères (du cœur aux organes), les veines (des organes aux cœur), les capillaires (assurent les échanges dans les organes entre le sang artériel et le sang veineux).

Les organes respirent l’oxygène et rejettent le gaz carbonique. Le sang transporte ce gaz aux poumons pour l’éjecter et récupérer de l’oxygène. Le cœur est le moteur de cette circulation. Les reins filtrent le sang pour débarrasser celui-ci de ses déchets par les urines. Les aliments digérés passent dans le sang par les intestins qui passent au foie pour être mieux assimilés puis transportés dans l’ensemble du corps par le sang.

Le cœur symbolise le père et la mère, source de vie, les artères symbolisent la relation des parents aux enfants et les veines symbolisent la relation des enfants aux parents.Les capillaires symbolisent l’échange d’amour qui imprègne les organes (symbole du clan familiale).

Valeur numérique : 44 comme « yéléd », l’enfant (l’union du sang du père, 3,  et de la mère, 41)

Clés des pathologies : Refus de se remettre en questions, problèmes de famille, manque d’amour de sa famille au sens large, situation de sacrifice, secret de famille ou autre non transmis, manque de considération, tourment.

 

CŒUR : Lév

 

Sens de la racine : « h’alav » qui signifie être gras (graisse dans le sens de meilleur, et motte, monticule, colline)

Mots clés : Emulsionner, devenir sensé, enflammer, attiser

Le cœur a 4 cavités et 3 artères (coronaires) et est formé de deux parties, le coté droit accueille le sang chargé de déchets (l’ombre) et le coté gauche le sang oxygéné (la lumière).Le cœur par ses deux mouvements (aspiration et expiration) exprime les deux faces de l’amour : le don et l’accueil ; C’est le siège de la forge, avec le cœur centre, symbole du père et le cœur organe, symbole du fils, qui exécute les ordres de l’empereur

Le cœur contient toute la création et toutes ses lois, c’est le siège de l’amour, des émotions et de la vitalité.

« Je veux vivre à mon rythme, dans mon temps « 

Valeur numérique : « lèv », est 32, il représente les 32 voies de la sagesse, révélées par l’union des 22 lettres de l’alphabet hébreu et des 10 Séfiroth

Clés des pathologies : Problèmes d’amour propre, déshonneur, individualité, élitisme, une perte d’espace maître (du territoire), de façon réelle ou symbolique.

 

ARTERE : Oréq

 

Sens de la racine : « âraq », porte deux sens : voler et ronger, mais exprime plutôt le l’idée de s’enfuir ou de déserter.

Mots clés : Corbeille de jonc, se sauver, s’évader, courroie, lanière.

C’est la voie de communication  de l’énergie vitale, le sang, que l’on véhicule de génération en génération. Cette communication est par extension, celles des membres du clan ou de la famille. Cette communication est aussi celle de la joie de vivre, du plaisir et des émotions.

Une tension artérielle élevée, aura pour conséquence d’accroître le travail du cœur et de le muscler exagérément, par une contraction des artères, le message suivant sera : Je veux que mon cœur soit très puissant et performant pour imposer mon rythme dans un territoire qui m’appartient ou que je considère comme mien ou que je revendique.

Ainsi la tension augmente lorsque l’on veut imposer ses propres règles, son rythme, à un environnement familial, professionnel, social, …

Une tension faible, dénote elle une abdication ou le besoin d’être gouverné et guidé.

Valeur numérique : « ôréq » est 376, c’est celui de « shalom », la paix, le bien être, en relation direct avec la tension des artères.

Clés des pathologies : Manque de communication, obstruction dans la transmission généalogique, ascendance indigne, déshonneur, besoin de liberté, tristesse, abattement, mélancolie, dépression. Relié soit  à la soumission ou domination.

 

VEINE : Varid

 

Sens de la racine : Le mot « varid », vient de « radad », c’est l’idée de déployer, d’occuper l’espace. Elles supportent clairement le fait de battre, de vaincre, de dominer et de soumettre.

Mots clés : S’emparer, enlever, fouler aux pieds, écrases, gouverner, punir, châtier, aplati, peu profond, asservissement.

C’est une voie de communication de l’énergie vitale, et qu’elles doivent accepter de recevoir la joie de vivre et les émotions véhiculées par les artères.

Valeur numérique : « varid » est 220 comme « téhour », la pureté

Clés des pathologies : Sensation d’impureté, incapacité à recevoir et à transmettre, ingratitude, vivre au-delà de ses moyens, impression de manquer de chance, besoin de tendresse.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site